Interviews 访谈

Rencontre avec des francophones de tout horizon. Des personnalités, artistes,  chefs d'entreprises, étudiants...
专栏:邂逅不同国家背景、不同社会领域的法语运用者,有名人、艺术家、企业家、学生等等。

Notre invité de ce jour est un jeune Belge, montreur de marionnettes et installé à Pékin depuis un peu peu moins d'un an

Bonjour à tous, je m'appelle Martin Elsen, j'ai 35 ans et je suis originaire de Liège en Belgique, une ville en bordure de Meuse, à proximité de Maastricht. J'habite dans un quartier populaire du centre historique, le genre de quartier où les habitants se rassemblent pour jouer à la belote et prendre l'apéro. Notre rue est même équipée d'un barbecue collectif.

Mon épouse est sinologue, elle a une fille de 15 ans et nous avons un garçon qui a à présent 10 ans, elle a eu l'opportunité d'obtenir un poste de 4 ans à Pékin et nous nous sommes lancés dans l'aventure de l'expatriation.

Liège et la tradition des marionnettes

Les Liégeois sont connus pour leur tempérament, leur hospitalité, leur sens de la fête et pour leur tradition de marionnettes. Liège est la capitale belge de la marionnette. Les personnages principaux sont Tchantchès et sa femme, la bouillante Nanesse. Ce sont bien plus que des marionnettes: ils sont le symbole de notre ville. Ils ont des monuments, des bars et des restaurants portent leurs noms. Ils sont partout à Liège. Tchantchès est un personnage populaire au fort caractère. Il ne craint pas la hiérarchie, il lutte avec acharnement contre toutes injustices et aime boire son verre. On dit que chaque liégeois se reconnaît en lui.

La légende dit qu'après une enfance malheureuse, son franc parlé l'a amené à devenir conseiller personnel de l'empereur Charlemagne, et ami de Roland, duc de Bretagne... De là découlent ses aventures mouvementées, très librement inspirées de l'histoire de France au travers des Romans Bleus.

Mon père était déjà montreur de marionnettes. Enfant, je donnais des petits coups de main dans le théâtre, ensuite j'ai pu manipuler les marionnettes avant de devenir montreur, en 1999. A présent, nos enfants sont à leur tour manipulateurs ce qui signifie que nous en sommes à la 3ème génération de marionnettistes dans la famille.

A l'ombre du palais en Chine

En 2006, avec ma femme, nous avons créé le théâtre "A l'ombre du palais", qui est notre propre troupe ambulante. Nous avons une troupe d'acteurs de bois, et nous avons rédigé un certain nombre de pièces de marionnettes. Avant de quitter la Belgique, nous avons donné des représentations pour diverses occasions privées ou publiques, comme des festivals, des marchés de Noël, ou encore des spectacles pour adultes dans le cadre d'une association de protection du patrimoine. Un de nos derniers spectacles nous a été commandé par le metteur en scène et depuis peu directeur du Théâtre National de Belgique, Fabrice Murgia.

Nous sommes arrivés à Pékin en septembre 2016, mais le déménagement du théâtre ne s'est fait que quelques mois plus tard. En collaboration avec le bar belge "Beermania", nous avons donné deux représentations fin juin 2017 qui ont rassemblé plus de 150 personnes. Le public était composé essentiellement de francophones, Belges et de Français, et  il y avait même des Bretons
.

Comme les retours ont été très positifs, nous donnerons des représentations à Pékin à partir de septembre, et nous explorons la possibilité de jouer dans d'autres villes chinoises.

La marionnette est un moment d'évasion qui permet, sans téléphone ni tablette, aux enfants de rester enfants et aux adultes de le redevenir.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de chinefrancophonie pour ajouter des commentaires !

Join chinefrancophonie